Profil d'espèce

Isotrie verticillée

Nom scientifique : Isotria verticillata
Taxonomie : Plantes vasculaires
Distribution : Ontario
Dernière évaluation du COSEPAC : novembre 2011
Dernière désignation du COSEPAC : En voie de disparition
Statut de la LEP : Annexe 1, En voie de disparition


Recherche avancée

Liens rapides : | Photo | Description | Répartition et population | Habitat | Biologie | Menaces | Protection | Autre protection ou statut | Initiatives de rétablissement | Équipe de rétablissement | Programme national de rétablissement | Documents

Image de Isotrie verticillée

Isotrie verticillée Photo 1

Haut de la page

Description

L'isotrie verticillée est une orchidée qui peut pousser jusqu'à une hauteur de 30 cm. Cette plante a de nombreuses racines poilues qui forment des tiges à partir desquelles se développent de nouvelles plantes. Il y a 5 ou 6 feuilles au bout de la tige, et ces feuilles s'ouvrent au même moment que les fleurs. Les feuilles continuent de se développer pendant la floraison et le développement des fruits. Les feuilles sont vertes et mesurent 9 mm de longueur et 5 mm de largeur. La tige est lisse et violette. Cette plante n'a qu'une seule fleur jaune vert. La capsule mesure 25 par 7 mm. Cette plante est aromatique.

Haut de la page

Répartition et population

Aux États-Unis, l'isotrie verticillée se retrouve, en allant du nord au sud, de la Nouvelle-Angleterre et du Michigan jusqu'au Texas et en Georgie. En 1986, on pouvait dénombrer environ 21 individus parmi les populations des deux localités connues dans le sud de l'Ontario. Une troisième population, découverte en 1987, comprenait plus de 100 individus. En 1996, un seul individu de l'isotrie verticillée a été trouvé pour l'ensemble des trois localités.

Haut de la page

Habitat

On retrouve l'isotrie verticillée dans les forêts décidues ou mixtes où le sol est riche, sablonneux, humide et recouvert d'une épaisse couche de feuilles mortes et d'humus. L'espèce préfère les forêts dont le couvert est de densité relativement faible.

Haut de la page

Biologie

Au Canada, l'isotrie verticillée fleurit à la fin de mai et au début de juin. Cette plante se reproduit principalement par l'entremise de pousses, mais aussi par des graines. La pollinisation est accomplie principalement par des abeilles. Les graines sont dispersées par le vent. Les graines ont besoin d'être en présence d'un champignon spécifique pour germer.

Haut de la page

Menaces

La destruction ou la modification de l'habitat est une menace pour les populations canadiennes d'isotries verticillées. Une inondation causée par des castors a sans doute détruit l'une des localités de l'isotrie verticillée. L'exploitation forestière met en péril les autres localités. Le piétinement et la collecte de plantes sont aussi des menaces pour les populations de cette orchidée. Le petit nombre de plantes, qui résulte du fait qu'en Ontario cette plante est à sa limite nordique, est aussi un facteur limitant pour l'isotrie Verticillée.

Haut de la page

Protection

Protection fédérale

L'espèces Isotrie verticillée est protégée en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP) du gouvernement fédéral. De plus amples renseignements sur la LEP, y compris sur la façon dont elle protège les espèces individuelles, sont disponibles dans le document Loi sur les espèces en péril : un guide.

L’isotrie verticillée est protégée par la Loi sur les espèces en voie de disparition de l’Ontario. Cette loi interdit de nuire aux individus de cette espèce, de les tuer, de les harceler ou de les collecter, et de détruire leur habitat.

Protection provinciale et territoriale

Pour savoir si cette espèce est protégée par des lois provinciales ou territoriales, consultez les sites web des provinces et territoires.

Haut de la page

Autre protection ou statut

Un permit d'exportation est nécessaire en vertu de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES).

Haut de la page

Initiatives de rétablissement

État d'avancement de la planification du rétablissement

Programmes de rétablissement :

Nom : Programme de rétablissement de l'isotrie verticillée (Isotria verticillata) au Canada
État d'avancement : Versions proposées affichées dans le Registre des espèces en péril

Haut de la page

Équipe de rétablissement

Équipe de rétablissement pour les Plantes des régions boisées caroliniennes

Haut de la page

Documents

REMARQUE : Ce ne sont pas tous les rapports du COSEPAC qui sont actuellement disponibles dans le Registre public des espèces en péril. La plupart des rapports qui ne sont pas encore disponibles sont des rapports de situation pour des espèces évaluées par le COSEPAC avant mai 2002. Parmi les autres rapports du COSEPAC qui ne peuvent être consultés pour le moment, il y a ceux sur les espèces qui sont évaluées comme espèces disparues, espèces non en péril ou pour lesquelles des données sont insuffisantes. Dans l’intervalle, ils sont disponibles sur demande auprès du Secrétariat du COSEPAC.

6 enregistrement(s) trouvé(s).

Rapports de situation du COSEPAC

Énoncés de réaction

  • Énoncé de réaction - Isotrie verticillée (2013)

    Historiquement, cette orchidée n’a été trouvée qu’à seulement trois sites en Ontario et elle n'a pas été observée depuis 1996 malgré les recherches effectuées dans deux des trois sites connus auparavant. L'espèce a besoin de  forêts décidues ou mixtes, riches et humides, sur sol sablonneux avec de l’humus en abondance. La qualité de cet habitat continue de connaître un déclin en raison du piétinement et en raison des plantes et vers de terre exotiques. Il est possible que l’espèce existe toujours au Canada étant donné qu’un grand nombre d’orchidées sont connues pour avoir de longues périodes de dormance et sont souvent présentes en très faible nombre.

Programmes de rétablissement

Rapports annuels du COSEPAC

  • Rapport annuel du COSEPAC - 2011-2012 (2012)

    En vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP), la mission première du Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) est « d’évaluer la situation de toute espèce sauvage qu'il estime en péril ainsi que, dans le cadre de l'évaluation, de signaler les menaces réelles ou potentielles à son égard ». Au cours de la dernière année (1er septembre 2011 au 30 septembre 2012), le COSEPAC a organisé deux réunions d’évaluation des espèces sauvages, la première du 21 au 25 novembre 2011, et la deuxième, du 29 avril au 4 mai 2012. Le 3 février 2012, un sous-comité des évaluations d’urgence du COSEPAC a également évalué la situation de la pipistrelle de l’Est (Perimyotis subflavus), de la petite chauve-souris brune (Myotis lucifugus) et de la chauve-souris nordique (Myotis septentrionalis). Durant la période de déclaration en cours, le COSEPAC a évalué la situation ou revu la classification de 67 espèces sauvages. Les résultats de l’évaluation des espèces sauvages pour la période de déclaration 2011-2012 sont les suivants : Disparues : 1 Disparues du pays : 4 En voie de disparition : 29 Menacées : 10 Préoccupantes : 15 Données insuffisantes : 2 Non en péril : 6 Total : 67 Sur les 67 espèces sauvages examinées, le COSEPAC a révisé la classification de 49 espèces dont la situation avait déjà été évaluée. La révision de la classification de 26 de ces espèces a confirmé que leur statut n’avait pas changé par rapport à celui qui leur avait été attribué lors de l’évaluation précédente (voir le tableau 1a).

Documents de consultation

  • Consultation sur la modification de la liste des espèces de la Loi sur les espèces en péril Espèces terrestres - Décembre 2012 (2013)

    Dans le cadre de sa stratégie visant à protéger les espèces en péril, le gouvernement du Canada a adopté, le 5 juin 2003, la Loi sur les espèces en péril (LEP). L’annexe 1 de cette loi présente la liste des espèces qui sont protégées en vertu de la Loi, aussi appelée « liste des espèces sauvages en péril ». Veuillez envoyer vos commentaires au plus tard : le 4 mars 2013 pour les espèces terrestres faisant l’objet de consultations régulières; et le 4 octobre 2013 pour les espèces terrestres faisant l’objet de consultations prolongées. Processus de consultation.

Plans d'affichage des documents de rétablissement

  • Plan d’affichage des documents de rétablissement sur trois ans d’Environnement et Changement climatique Canada (2016)

    Le plan d’affichage des propositions de programmes de rétablissement et de plans de gestion sur trois ans d’Environnement et Changement climatique Canada identifie les espèces pour lesquelles des documents de rétablissement seront publiés à chaque exercice à partir de 2014-2015. La publication de ce plan sur trois ans dans le registre public des espèces en péril a pour but d’assurer la transparence à l’égard des partenaires, des intervenants et du public à propos des intentions d’Environnement et Changement climatique Canada en matière d’élaboration et d’affichage des propositions de programmes de rétablissement et de plans de gestion. Cependant, le nombre de documents et les espèces qui sont publiés pour une année donnée peuvent varier légèrement selon les circonstances. Dernière mise à jour, le 31 mars 2017