Profil d'espèce

Collinsie printanière

Nom scientifique : Collinsia verna
Autres noms/noms précédents : Collinsie bicolore
Taxonomie : Plantes vasculaires
Distribution : Ontario
Dernière évaluation du COSEPAC : mai 2000
Dernière désignation du COSEPAC : Disparue du pays
Statut de la LEP : Annexe 1, Disparue du pays


Recherche avancée

Liens rapides : | Photo | Description | Habitat | Biologie | Raison de la disparition du pays | Protection | Initiatives de rétablissement | Programme national de rétablissement | Documents

Image de Collinsie printanière

Collinsie printanière Photo 1

Haut de la page

Description

Les fleurs de la collinsie printannière ont la forme d'une cloche et sont composées de cinq pétales. Les deux pétales supérieures sont habituellement blanches, alors que les deux pétales inférieures sont habituellement bleues; la cinquième pétale est cachée par les autres pétales. Les tiges de cette plante ont des poils; la capsule contient jusqu'à quatre graines.

Haut de la page

Répartition et population

Présentement, il n'existe pas de populations de collinsies printannières au Canada. Il y a déjà eu des collinsies printannières dans le sud de l'Ontario. Les populations de collinsies printannières sont en général petites et isolées partout dans leur aire de répartition.

Haut de la page

Habitat

Au Canada, on retrouvait les collinsies printannières dans des clairières, en forêt, situées près de cours d'eau. Cette plante préfère des sols alluviaux humides et riches.

Haut de la page

Biologie

Les collinsies printannières fleurissent en avril et en mai. La pollinisation des fleurs est accomplie par des bourdons. Les graines sont dispersées par le vent en juin. Les plantes se décomposent rapidement une fois que les graines sont dispersées. La germination des graines de collinsies printannières se produit à l'automne. Les pousses se développent avant l'hiver, puis repoussent au printemps.

Haut de la page

Raison de la disparition du pays

Au Canada, les habitats des collinsies printannières furent détruits par la coupe de bois et par l'agriculture.

Haut de la page

Protection

Protection fédérale

L'espèces Collinsie printanière est protégée en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP) du gouvernement fédéral. De plus amples renseignements sur la LEP, y compris sur la façon dont elle protège les espèces individuelles, sont disponibles dans le document Loi sur les espèces en péril : un guide.

Protection provinciale et territoriale

Pour savoir si cette espèce est protégée par des lois provinciales ou territoriales, consultez les sites web des provinces et territoires.

Haut de la page

Initiatives de rétablissement

État d'avancement de la planification du rétablissement

Programmes de rétablissement :

Nom : Programme de rétablissement de la collinsie printanière (Collinsia verna) au Canada
État d'avancement : Versions finales affichées dans le Registre des espèces en péril

Haut de la page

Progrès et activités de rétablissement

Résumé des progrès réalisés à ce jour Il y a trois occurrences connues de collinsie printanière dans le sud ouest de l’Ontario. L’espèce avait été signalée pour la dernière fois en 1954. Le rétablissement de la collinsie printanière est considéré comme possible, mais il dépendra d’autres études. L’objectif du rétablissement consiste à déterminer s’il est possible de réintroduire la collinsie printanière au Canada. Un plan d’action sera élaboré d’ici 2015 si on estime que oui. Résumé des activités de recherche et de suivi Aux États-Unis, on étudie les techniques nécessaires à la culture et à la réintroduction de la collinsie printanière. De plus amples recherches sont nécessaires pour déterminer si elles seraient efficaces au Canada. Résumé des activités de rétablissement L’information concernant cette espèce et la disponibilité de son habitat n’est pas suffisante pour que la réintroduction soit jugée appropriée. Dès qu’on en saura davantage, les objectifs de rétablissement seront réexaminés. Lien Biodiversité en Ontario : Espèces en péril : (en anglais)http://www.rom.on.ca/ontario/risk.php?doc_type=fact&lang=&id=52

Documents

REMARQUE : Ce ne sont pas tous les rapports du COSEPAC qui sont actuellement disponibles dans le Registre public des espèces en péril. La plupart des rapports qui ne sont pas encore disponibles sont des rapports de situation pour des espèces évaluées par le COSEPAC avant mai 2002. Parmi les autres rapports du COSEPAC qui ne peuvent être consultés pour le moment, il y a ceux sur les espèces qui sont évaluées comme espèces disparues, espèces non en péril ou pour lesquelles des données sont insuffisantes. Dans l’intervalle, ils sont disponibles sur demande auprès du Secrétariat du COSEPAC.

1 enregistrement(s) trouvé(s).

Programmes de rétablissement

  • Programme de rétablissement de la collinsie printanière (Collinsia verna) au Canada (2010)

    La gestion de la collinsie printanière (Collinsia verna) relève de la province de l'Ontario et d'Environnement Canada. En vertu de l'article 37 de la Loi sur les espèces en péril (LEP), le ministre compétent est tenu d'élaborer un programme de rétablissement pour les espèces sauvages inscrites comme étant disparues du pays, en voie de disparition ou menacées. La collinsie printanière a été inscrite à la liste comme espèce disparue du pays en vertu de la LEP, en juin 2003. Le Service canadien de la faune - Région de l'Ontario, Environnement Canada, a dirigé l'élaboration du présent programme de rétablissement, et le ministère des Richesses naturelles de l'Ontario y a collaboré. Toutes les compétences responsables ont examiné le programme et en ont accusé réception.