Profil d'espèce

Azolle du Mexique

Nom scientifique : Azolla mexicana
Taxonomie : Plantes vasculaires
Distribution : Colombie-Britannique
Dernière évaluation du COSEPAC : novembre 2008
Dernière désignation du COSEPAC : Menacée
Statut de la LEP : Annexe 1, Menacée


Recherche avancée

Liens rapides : | Photo | Description | Répartition et population | Habitat | Biologie | Menaces | Protection | Initiatives de rétablissement | Programme national de rétablissement | Documents

Image de Azolle du Mexique

Azolle du Mexique Photo 1

Haut de la page

Description

L’azolle du Mexique (Azolla mexicana) est une minuscule fougère aquatique flottante qui se rencontre sur des plans d’eau et de petites étendues de terrain mouillé. La plante mesure de 1 à 2 cm de longueur. Les feuilles sont minuscules et se chevauchent à la manière de bardeaux. Les structures sporifères, portées sous la surface de l’eau, sont présentes chez les populations canadiennes. Les racines sont courtes, non ramifiées. Les flotteurs sont normalement au nombre de 3. L’espèce forme de vastes tapis verts ou rouges à la surface de l’eau. (Mise à jour 2017/01/20)

Haut de la page

Répartition et population

L’azolle du Mexique pousse à l’état naturel en Amérique du Nord, en Amérique centrale et en Amérique du Sud (du Pérou, au nord de la Bolivie et au Brésil). Au Canada, l’espèce n’est présente qu’en Colombie-Britannique, où elle atteint la limite nord de sa répartition. Les 8 populations existant encore en Colombie-Britannique sont réparties entre 3 secteurs : le secteur de Little Fort, le secteur du lac Shuswap et la municipalité de Vernon. La zone d’occurrence est de 5 400 km2, tandis que la zone d’occupation des petits plans d’eau fragmentés abritant l’espèce est de 11 km2 selon une grille à mailles de 1 km ou de 40 km2 selon une grille à mailles de 2 km. (Mise à jour 2017/01/20)

Haut de la page

Habitat

L’azolle du Mexique est une espèce des eaux tranquilles abritées. Elle pousse dans les étangs, les fossés et les méandres morts ainsi qu’en bordure des lacs. La plante tolère les conditions semi-ombragées, et l’ensoleillement optimal est de 50 %. En Colombie-Britannique, l’espèce se rencontre dans des eaux à pH de 6,5 à 8,1, mais elle peut tolérer les pH de 3,5 à 10. (Mise à jour 2017/01/20)

Haut de la page

Biologie

L’azolle du Mexique est une fougère aquatique qui vit en symbiose avec une cyanobactérie (algue bleue), l’Anabaena azollae. La fougère se reproduit principalement par fragmentation, mais également par voie sexuée, au moyen de spores. La plante est hétérosporée : elle produit deux types de spores, différant par leur taille et leur aspect. Une fois libérées, les spores coulent au fond, où elles finissent par germer et produire de nouveaux individus. La plante est dispersée par le vent, par la sauvagine et, de façon accidentelle, par les humains. (Mise à jour 2017/01/20)

Haut de la page

Menaces

L’azolle du Mexique est naturellement limitée par des facteurs tels que les propriétés chimiques et la température de l’eau, qui restreignent son aire de répartition en Colombie-Britannique. Les populations canadiennes sont menacées par la construction et la réparation des routes, le développement domiciliaire, l’urbanisation, les déversements accidentels sur les routes et les voies ferrées (lesquels peuvent modifier les propriétés chimiques de l’eau et parfois ainsi détruire une population entière), les espèces envahissantes et l’eutrophisation des sites. (Mise à jour 2017/01/20)

Haut de la page

Protection

Protection fédérale

L'espèces Azolle du Mexique est protégée en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP) du gouvernement fédéral. De plus amples renseignements sur la LEP, y compris sur la façon dont elle protège les espèces individuelles, sont disponibles dans le document Loi sur les espèces en péril : un guide.

Protection provinciale et territoriale

Pour savoir si cette espèce est protégée par des lois provinciales ou territoriales, consultez les sites web des provinces et territoires.

Haut de la page

Initiatives de rétablissement

État d'avancement de la planification du rétablissement

Programmes de rétablissement :

Nom : Programme de rétablissement de l’azolle du Mexique (Azolla mexicana) au Canada
État d'avancement : Versions proposées affichées dans le Registre des espèces en péril

Haut de la page

Documents

REMARQUE : Ce ne sont pas tous les rapports du COSEPAC qui sont actuellement disponibles dans le Registre public des espèces en péril. La plupart des rapports qui ne sont pas encore disponibles sont des rapports de situation pour des espèces évaluées par le COSEPAC avant mai 2002. Parmi les autres rapports du COSEPAC qui ne peuvent être consultés pour le moment, il y a ceux sur les espèces qui sont évaluées comme espèces disparues, espèces non en péril ou pour lesquelles des données sont insuffisantes. Dans l’intervalle, ils sont disponibles sur demande auprès du Secrétariat du COSEPAC.

6 enregistrement(s) trouvé(s).

Rapports de situation du COSEPAC

  • Mise à jour Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur L’azolle du Mexique Azolla mexicana au Canada (2009)

    L’azolle du Mexique (Azolla mexicana) est une minuscule fougère aquatique flottante qui se rencontre sur des plans d’eau et de petites étendues de terrain mouillé. La plante mesure de 1 à 2 cm de longueur. Les feuilles sont minuscules et se chevauchent à la manière de bardeaux. Les structures sporifères, portées sous la surface de l’eau, sont présentes chez les populations canadiennes. Les racines sont courtes, non ramifiées. Les flotteurs sont normalement au nombre de 3. L’espèce forme de vastes tapis verts ou rouges à la surface de l’eau.

Sommaire de l'évaluation du COSEPAC

  • Sommaire de l'évaluation du COSEPAC - Azolle du Mexique (2009)

    L’azolle du Mexique (Azolla mexicana) est une minuscule fougère aquatique flottante qui se rencontre sur des plans d’eau et de petites étendues de terrain mouillé. La plante mesure de 1 à 2 cm de longueur. Les feuilles sont minuscules et se chevauchent à la manière de bardeaux. Les structures sporifères, portées sous la surface de l’eau, sont présentes chez les populations canadiennes. Les racines sont courtes, non ramifiées. Les flotteurs sont normalement au nombre de 3. L’espèce forme de vastes tapis verts ou rouges à la surface de l’eau.

Énoncés de réaction

  • Énoncé de réaction - Azolle du Mexique (2009)

    Cette très petite fougère aquatique flottante du centre-sud de la Colombie-Britannique est confinée à huit petits plans d’eau où ses populations subissent des fluctuations périodiques de leurs effectifs. Deux populations et leur habitat ont disparu au cours des dernières années en raison d’activités de construction. La plupart des populations existantes se situent dans le voisinage immédiat de grandes routes ou d’une voie ferrée où elles sont menacées par des activités d’entretien, y compris l’utilisation de produits chimiques comme le sel de voirie.

Programmes de rétablissement

  • Programme de rétablissement de l’azolle du Mexique (Azolla mexicana) au Canada (2017)

    La ministre de l’Environnement et du Changement climatique est le ministre compétent en vertu de la LEP à l’égard de l’azolle du Mexique et a élaboré la composante fédérale (partie 1) du présent programme de rétablissement, conformément à l'article 37 de la LEP. Dans la mesure du possible, le programme de rétablissement a été préparé en collaboration avec la Province de la Colombie Britannique en vertu du paragraphe 39(1) de la LEP. L’article 44 de la LEP autorise le ministre à adopter en tout ou en partie un plan existant pour l’espèce si ce plan respecte les exigences de contenu imposées par la LEP au paragraphe 41(1) ou 41(2). La Province de la Colombie Britannique a remis le plan de rétablissement de l’azolle du Mexique ci joint (partie 2), à titre d’avis scientifique, aux autorités responsables de la gestion de l’espèce en Colombie Britannique. Ce plan a été préparé en collaboration avec Environnement et Changement climatique Canada.

Rapports annuels du COSEPAC

  • Rapport annuel du COSEPAC - 2009 (2009)

    Le rapport annuel de 2009 présenté au Ministre de l'Environnement et au Conseil canadien pour la conservation des espèces en péril (CCCEP) par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada.

Plans d'affichage des documents de rétablissement

  • Plan d’affichage des documents de rétablissement sur trois ans d’Environnement et Changement climatique Canada (2016)

    Le plan d’affichage des propositions de programmes de rétablissement et de plans de gestion sur trois ans d’Environnement et Changement climatique Canada identifie les espèces pour lesquelles des documents de rétablissement seront publiés à chaque exercice à partir de 2014-2015. La publication de ce plan sur trois ans dans le registre public des espèces en péril a pour but d’assurer la transparence à l’égard des partenaires, des intervenants et du public à propos des intentions d’Environnement et Changement climatique Canada en matière d’élaboration et d’affichage des propositions de programmes de rétablissement et de plans de gestion. Cependant, le nombre de documents et les espèces qui sont publiés pour une année donnée peuvent varier légèrement selon les circonstances. Dernière mise à jour, le 31 mars 2017