Profil d'espèce

Tétras des armoises de la sous-espèce phaios

Nom scientifique : Centrocercus urophasianus phaios
Autres noms/noms précédents : Tétras des armoises (Population de la Colombie-Britannique)
Taxonomie : Oiseaux
Distribution : Colombie-Britannique
Dernière évaluation du COSEPAC : avril 2008
Dernière désignation du COSEPAC : Disparue du pays
Statut de la LEP : Annexe 1, Disparue du pays


Recherche avancée

Liens rapides : | Photo | Description | Habitat | Biologie | Raison de la disparition du pays | Protection | Initiatives de rétablissement | Programme national de rétablissement | Documents

Image de Tétras des armoises de la sous-espèce phaios

Tétras des armoises de la sous-espèce phaios Photo 1

Haut de la page

Description

Le Tétras des armoises (Centrocercus urophasianus) est le plus grand tétras d’Amérique du Nord. Il s’agit de l’une des deux espèces de Centrocercus, l’autre étant le Tétras du Gunnison, Centrocercus minimus, dont la répartition se limite à la vallée du Gunnison, au Colorado. Deux sous-espèces du Tétras des armoises sont connues au Canada : le C. u. urophasianus, présent en Alberta et en Saskatchewan, et le C. u. phaios, maintenant disparu du pays, était présent dans le sud de la vallée de l’Okanagan, en Colombie-Britannique,. Une analyse génétique préliminaire indique que le Tétras des armoises présent au nord de la rivière Missouri constitue une seule population, laquelle est probablement divisée en trois sous-populations : ruisseau Sage (ouest de la Saskatchewan, Alberta et nord du comté Blaine, au Montana), Prairies (parc national du Canada des Prairies, Saskatchewan et nord des comtés Phillips et Valley, au Montana) et sud de la rivière Milk (sud des comtés Blaine, Phillips et Valley). (Mise à jour 2017/05/25)

Haut de la page

Répartition et population

Le Tétras des armoises montre un lien presque obligatoire avec l’armoise et est présent dans l’aire de répartition de l’armoise dans l’ouest de l’Amérique du Nord. Les tétras trouvés en Alberta et en Saskatchewan se situent à la limite septentrionale de l’aire de répartition de l’espèce et représentent moins de 1 p. 100 de la population mondiale. Selon des dénombrements historiques, il y a eu une réduction de 90 p. 100 de l’aire de répartition et des déclins importants du nombre d’endroits où l’espèce se reproduit. (Mise à jour 2017/05/25)

Haut de la page

Habitat

Le Tétras des armoises occupe l’écorégion de la prairie mixte de l’Alberta et de la Saskatchewan, qui a été grandement réduite. Sa répartition est étroitement associée à celle de l’armoise argentée. Des caractéristiques particulières de la communauté de l’armoise sont nécessaires pendant la reproduction, la nidification, l’élevage des couvées et l’hivernation. Le couvert herbacé pour la nidification et l’élevage des couvées est peut-être limité pour le Tétras des armoises au Canada. (Mise à jour 2017/05/25)

Haut de la page

Biologie

Les Tétras des armoises ont une longue durée de vie et la faible survie d’oisillons pourrait entraîner des déclins de population. La productivité est associée à la végétation locale, à l’âge et à l’état de la femelle reproductrice, aux précipitations printanières, aux perturbations par les humains, à la répartition et à la densité spaciales. Les taux de construction des nids, la taille des couvées ainsi que le succès de la nidification et de la reproduction sont normaux ou élevés, comparativement aux taux signalés dans l’aire de répartition de l’espèce. Cette situation semble indiquer que les taux et le succès de reproduction intrinsèques ne constituent pas des facteurs qui limitent la population. Toutefois, la survie d’oisillons est faible et pourrait constituer un facteur limitatif sur le plan démographique. Étant donnée leur petite population au Canada, les Tétras des armoises sont très vulnérables au climat et aux événements stochastiques. Il est possible que les sécheresses prolongées aggravent le manque de couvert herbacé pour la nidification et l’élevage des couvées et détériorent l’habitat de l’armoise argentée. Il est difficile d’élever des Tétras des armoises en captivité, et ils ne sont pas de bons candidats pour la translocation. Cependant, il existe actuellement un flux génétique adéquat au Canada. (Mise à jour 2017/05/25)

Haut de la page

Raison de la disparition du pays

Il est bien possible que les déclins actuels de la population soient le résultat d’une accumulation de causes, mais la perte et la dégradation de l’habitat sont considérées comme les facteurs limitatifs les plus importants. Cette situation est la conséquence de la culture de pâturage destiné à l’agriculture et du surpâturage aux États-Unis, de l’expansion de la prospection pétrolière et gazière et des changements hydrologiques. L’effet du virus du Nil occidental et la perte de la variabilité génétique ne sont pas très clairs, mais ils pourraient avoir de graves répercussions pour une petite population. (Mise à jour 2017/05/25)

Haut de la page

Protection

Protection fédérale

L'espèces Tétras des armoises de la sous-espèce phaios est protégée en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP) du gouvernement fédéral. De plus amples renseignements sur la LEP, y compris sur la façon dont elle protège les espèces individuelles, sont disponibles dans le document Loi sur les espèces en péril : un guide.

Protection provinciale et territoriale

Pour savoir si cette espèce est protégée par des lois provinciales ou territoriales, consultez les sites web des provinces et territoires.

Haut de la page

Initiatives de rétablissement

État d'avancement de la planification du rétablissement

Programmes de rétablissement :

Nom : Programme de rétablissement du Tétras des armoises de la sous-espèce phaios (Centrocercus urophasianus phaios) au Canada
État d'avancement : Versions proposées affichées dans le Registre des espèces en péril

Haut de la page

Documents

REMARQUE : Ce ne sont pas tous les rapports du COSEPAC qui sont actuellement disponibles dans le Registre public des espèces en péril. La plupart des rapports qui ne sont pas encore disponibles sont des rapports de situation pour des espèces évaluées par le COSEPAC avant mai 2002. Parmi les autres rapports du COSEPAC qui ne peuvent être consultés pour le moment, il y a ceux sur les espèces qui sont évaluées comme espèces disparues, espèces non en péril ou pour lesquelles des données sont insuffisantes. Dans l’intervalle, ils sont disponibles sur demande auprès du Secrétariat du COSEPAC.

13 enregistrement(s) trouvé(s).

Rapports de situation du COSEPAC

Sommaire de l'évaluation du COSEPAC

  • Évaluation du COSEPAC sur le Tétras des armoises Centrocercus urophasianus au Canada sous-espèce phaios (populations des Prairies et de la Colombie-Britannique) (2000)

    Population des Prairies – Espèce conditionnellement désignée « menacée » en avril 1997. Réexamen du statut : l’espèce a été désignée « en voie de disparition » en avril 1998, à partir d’un rapport de situation révisé. Réexamen et confirmation du statut en mai 2000. Dernière évaluation fondée sur un rapport de situation existant. Population de la Colombie-Britannique : Aucune observation depuis les années 1960. Espèce désignée « disparue du pays » en avril 1997. Réexamen et confirmation du statut en mai 2000. Dernière évaluation fondée sur un rapport de situation existant.
  • Sommaire de l'évaluation du COSEPAC - Tétras des armoises, de la sous-espèce phaios et la sous-espèce urophasianus (2008)

    Tétras des armoises de la sous-espèce phaios – population de la Colombie-Britannique Aucune observation depuis les années 1960. Espèce désignée « disparue du pays » en avril 1997. Réexamen et confirmation du statut en mai 2000 et en avril 2008. Dernière évaluation fondée sur une mise à jour d’un rapport de situation. Tétras des armoises de la sous-espèce urophasianus – population des prairies Espèce conditionnellement désignée « menacée » en avril 1997. Réexamen du statut : l'espèce a été désignée « en voie de disparition » en avril 1998, à partir d'un rapport de situation révisé. Réexamen et confirmation du statut en mai 2000 et en avril 2008. Dernière évaluation fondée sur une mise à jour d’un rapport de situation.

Énoncés de réaction

Programmes de rétablissement

Décrets

  • Décret d’urgence visant la protection du tétras des armoises (2014)

    L’objectif du Décret d’urgence visant la protection du Tétras des armoises émis en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP) consiste à répondre aux menaces imminentes qui pèsent sur la survie et le rétablissement du Tétras des armoises, y compris par la protection de l’habitat identifié dans le décret, pour aider à stabiliser la population et commencer son rétablissement.

Rapports annuels du COSEPAC

  • Rapport annuel du COSEPAC - 2007 - 2008 (2008)

    Le rapport annuel de 2008 présenté au Ministre de l'Environnement et au Conseil canadien pour la conservation des espèces en péril (CCCEP) par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada.

Fiches d'information

  • Le Tétras des armoises (2013)

    Le Tétras des armoises est un grand oiseau qui vit au sol. La partie supérieure de son corps est finement marquée de brun, de noir, de beige et de blanc; son flanc est noir et sa longue queue, pointue. Il s’agit du plus gros des tétras en Amérique du Nord. À l’intérieur du plumage blanc de la poitrine du Tétras des armoises mâle se dissimulent deux grands sacs aériens qui se gonflent et se dégonflent au moment de sa spectaculaire parade nuptiale.
  • Les producteurs agricoles et le programme de rétablissement du tétras des armoises (2015)

    Le rétablissement du tétras des armoises repose sur la participation des producteurs agricoles, des intervenants locaux et de tous les ordres de gouvernement. Pour sa part, le gouvernement du Canada procède à l’élaboration d’un programme de rétablissement qui constitue en fait un document de planification décrivant l’état actuel des connaissances scientifiques sur les menaces qui pèsent sur cette espèce et l’habitat essentiel à la survie et au rétablissement du tétras des armoises. Le programme de rétablissement décrit également des mesures qui pourraient être prises pour freiner le déclin des populations de tétras des armoises. Les mesures d’intendance volontaires prises par les producteurs agricoles sont essentielles au rétablissement de l’espèce, et le gouvernement du Canada a prévu une aide pour financer des mesures recommandées dans le programme de rétablissement.
  • Résumé et questions et réponses : Décret d’urgence visant la protection du Tétras des armoises (2013)

    L'objectif du Décret d'urgence visant la protection du Tétras des armoises émis en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP) consiste à répondre aux menaces imminentes qui pèsent sur la survie et le rétablissement du Tétras des armoises pour aider à stabiliser la population et commencer son rétablissement. Le but du gouvernement du Canada est d'obtenir la meilleure protection pour le Tétras des armoises tout en réduisant au minimum les répercussions sur les propriétaires fonciers et les producteurs agricoles. Le décret d’urgence entrera en vigueur le 18 février 2014. Les interdictions énoncées dans le décret d’urgence ne s’appliquent qu’à l’habitat du Tétras des armoises situé sur des terres publiques fédérales et provinciales du sud-est de l’Alberta et du sud-ouest de la Saskatchewan. Le pâturage ne sera pas visé par le décret d’urgence. Dans les secteurs où le pâturage peut être modifié de sorte à améliorer l’habitat du Tétras des armoises, le gouvernement du Canada offrira, par le biais de divers programmes, notamment le Programme d’intendance de l’habitat pour les espèces en péril, de solides incitatifs pour la prise de mesures d’intendance volontaires.

Renseignements connexes

  • Information sur le Programme de rétablissement et décret d'urgence du tétras des armoises (2014)

    Le tétras des armoises est une espèce d’oiseau menacée qui dépend de l’écosystème unique des prairies de l’Alberta et de la Saskatchewan. En 2012, on estimait qu’il ne restait que 100 adultes au Canada. Les populations ont chuté de 98 % depuis 1988. Le plan qu’entend mettre en œuvre le gouvernement du Canada pour le rétablissement de l’espèce comprend un décret de protection d’urgence, mettant l’accent sur les menaces imminentes qui pèsent sur la survie de l’espèce, le programme de rétablissement modifié, qui vise à orienter les activités d’intendance volontaires recommandées entourant l’habitat du tétras des armoises, et un programme conjoint avec le zoo de Calgary ayant pour but de reproduire et d’élever cette espèce afin d’accroître les populations à l’état sauvage.

Plans d'affichage des documents de rétablissement

  • Plan d’affichage des documents de rétablissement sur trois ans d’Environnement et Changement climatique Canada (2016)

    Le plan d’affichage des propositions de programmes de rétablissement et de plans de gestion sur trois ans d’Environnement et Changement climatique Canada identifie les espèces pour lesquelles des documents de rétablissement seront publiés à chaque exercice à partir de 2014-2015. La publication de ce plan sur trois ans dans le registre public des espèces en péril a pour but d’assurer la transparence à l’égard des partenaires, des intervenants et du public à propos des intentions d’Environnement et Changement climatique Canada en matière d’élaboration et d’affichage des propositions de programmes de rétablissement et de plans de gestion. Cependant, le nombre de documents et les espèces qui sont publiés pour une année donnée peuvent varier légèrement selon les circonstances. Dernière mise à jour, le 31 mars 2017