Profil d'espèce

Musaraigne de Gaspé

Nom scientifique : Sorex gaspensis
Taxonomie : Mammifères
Distribution : Québec, Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse
Dernière évaluation du COSEPAC : avril 2006
Dernière désignation du COSEPAC : Non en péril
Statut de la LEP : Annexe 3, Préoccupante   (Les dispositions de l'Annexe 1 de la LEP ne s'appliquent pas)


Recherche avancée

Liens rapides : | Photo | Description | Habitat | Biologie | Programme national de rétablissement | Documents

Image de Musaraigne de Gaspé

Musaraigne de Gaspé Photo 1

Haut de la page

Description

La Musaraigne de Gaspé est un petit mammifère insectivore, mince, et gris pâle, qui a une longue queue. La Musaraigne de Gaspé mesure 95 - 115 mm, sa queue étant de 47 - 55 mm, et pèse 5 g.

Haut de la page

Répartition et population

Il existe présentement quatre populations de Musaraignes de Gaspé au Canada; une de ces populations est située dans la péninsule de Gaspé, deux sont au Nouveau-Brunswick, et une autre est située dans le nord de la Nouvelle-Écosse. Le nombre de musaraignes dans ces populations n'est pas connu. L'espèce est considérée étroitement apparentée à la musaraigne de la région des Appalaches (Sorex dispar).

Haut de la page

Habitat

La Musaraigne de Gaspé préfère les affleurements rocheux et les talus situés en régions montagneuses où les pentes sont abruptes.

Haut de la page

Biologie

La biologie générale de la Musaraigne de Gaspé n'est pas connue. La Musaraigne de Gaspé semble être une espèce sédentaire.

Haut de la page

Le feu et la coupe à blanc, qui peuvent modifier l'environnement forestier des talus, sont des menaces pour les populations des Musaraignes de Gaspé. Plusieurs groupes de Musaraignes de Gaspé vivent dans de petites régions où toute modification à l'environnement peut être néfaste. La perte et la dégradation de l'habitat sont des facteurs limitants importants.

Haut de la page

Haut de la page

Documents

REMARQUE : Ce ne sont pas tous les rapports du COSEPAC qui sont actuellement disponibles dans le Registre public des espèces en péril. La plupart des rapports qui ne sont pas encore disponibles sont des rapports de situation pour des espèces évaluées par le COSEPAC avant mai 2002. Parmi les autres rapports du COSEPAC qui ne peuvent être consultés pour le moment, il y a ceux sur les espèces qui sont évaluées comme espèces disparues, espèces non en péril ou pour lesquelles des données sont insuffisantes. Dans l’intervalle, ils sont disponibles sur demande auprès du Secrétariat du COSEPAC.

3 enregistrement(s) trouvé(s).

Rapports de situation du COSEPAC

  • Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la musaraigne de Gaspé (Sorex gaspensis) au Canada (2006)

    Membres du complexe Sorex, qui comprend entre 40 et 50 espèces holarctiques, la musaraigne de Gaspé (Sorex gaspensis; en anglais, Gaspé Shrew) et la musaraigne longicaude ou à longue queue (S. dispar; en anglais, Long-tailed ou Rock Shrew) sont étroitement liées; elles se distinguent principalement par leur taille. Les deux espèces sont petites et minces, de couleur gris ardoise et ont une longue queue, mais le S. dispar est légèrement plus gros que le S. gaspensis (S. dispar : de 3,1 à 8,3 g, longueur totale de 103 à 136 mm, longueur de la queue de 46 à 67 mm, longueur condylobasale de 16,45 à 18,70 mm, longueur de la rangée de dents molariformes de 3,75à 4,30 mm; S. gaspensis : de 2,2 à 4,3 g, longueur totale de 95 à 127 mm, longueur de la queue de 45 à 55 mm, longueur condylobasale de 15,35 à 16,35 mm, longueur de la rangée de dents molariformes de 3,40 à 3,65 mm). Bien qu’elles soient actuellement reconnues comme deux espèces distinctes, leur taxinomie est incertaine. Selon des analyses génétiques effectuées par Judith Rhymer et ses collègues, le S. gaspensis devrait être reconnu comme une sous espèce de S. dispar, et des résultats préliminaires d’études génétiques approfondies menées actuellement par Don Stewart et ses collègues confirment les conclusions de Rhymer et al. En raison des incertitudes taxinomiques le présent rapport porte sur le S. dispar et le S. gaspensis.

Sommaire de l'évaluation du COSEPAC

Rapports annuels du COSEPAC

  • Rapport annuel du COSEPAC - 2006 (2006)

    Le rapport annuel de 2006 présenté au Ministre de l'Environnement et au Conseil canadien pour la conservation des espèces en péril (CCCEP) par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada.