Profil d'espèce

Chouette tachetée de la sous-espèce caurina

Nom scientifique : Strix occidentalis caurina
Autres noms/noms précédents : Chouette tachetée,Chouette tachetée du Nord,Strix occidentalis
Taxonomie : Oiseaux
Distribution : Colombie-Britannique
Dernière évaluation du COSEPAC : avril 2008
Dernière désignation du COSEPAC : En voie de disparition
Statut de la LEP : Annexe 1, En voie de disparition


Recherche avancée

Liens rapides : | Taxinomie | Photo | Description | Répartition et population | Habitat | Biologie | Menaces | Protection | Autre protection ou statut | Initiatives de rétablissement | Programme national de rétablissement | Documents

Image de Chouette tachetée de la sous-espèce caurina

Chouette tachetée de la sous-espèce caurina Photo 1

Haut de la page

Taxinomie

Il existe aujourd’hui trois sous-espèces reconnues de chouette tachetée : la Chouette tachetée du Nord, la Chouette tachetée de Californie et la Chouette tachetée du Mexique. Seule la Chouette tachetée du Nord (Strix occidentalis caurina) vit au Canada.

Haut de la page

Description

La Chouette tachetée de la sous-espèce caurina est une chouette de taille moyenne; elle mesure 45 cm de longueur et l’envergure de ses ailes est d’environ 90 cm. Le plumage est généralement foncé, avec des plumes brun foncé parsemées de petites taches pâles et rondes sur la majeure partie du corps. La queue porte des barres horizontales blanches et la tête ronde est dépourvue d’aigrettes, ces petites touffes de plumes évoquant des oreilles. Les yeux sont de grande taille, brun foncé et logés dans le disque facial, ou sorte d’anneau de plumes entourant son visage, brun pâle. Passé l’âge de cinq mois, les jeunes chouettes perdent leur duvet et prennent une apparence semblable à celle des adultes. Les femelles sont un peu plus grosses que les mâles, mais leur plumage est semblable.

Haut de la page

Répartition et population

La Chouette tachetée est présente dans l’ouest de l’Amérique du Nord, depuis le sud-ouest de la Colombie-Britannique jusqu’au Mexique. La Chouette tachetée de la sous-espèce caurina occupe le sud-ouest de la Colombie-Britannique continentale, l’ouest de l’état de Washington, l’ouest de l’Oregon et les chaînes côtières du nord de la Californie. En Colombie-Britannique, cette sous-espèce occupe de façon éparse une région délimitée au sud par la frontière internationale, au nord par le lac Carpenter au nord, à l’ouest par Howe Sound et à l’est par Lillooet et l’est du parc Manning, juste au-delà de la ligne de partage des eaux de la chaîne des Cascades. On a estimé que la population totale du Canada s’élevait à environ 500 couples avant la colonisation européenne, pour passer à moins de 100 couples en 1991 et à moins de 30 couples en 2002. De récents inventaires ont relevé 17 sites comptant 25 individus en 2004, 17 sites avec 24 individus en 2005, 14 sites avec 17 individus en 2006 et en 2007, 14 sites avec 19 individus, dont seuls 10 forment des couples reproducteurs. Tous les adultes répertoriés sont vieux, et leur âge maximal pour se reproduire est presque atteint. En l’absence d’une protection accrue de l’habitat et d’un accroissement direct de la population, la disparition du pays semble désormais inévitable et devrait survenir d’ici 2012 si la tendance actuelle se maintient.

Haut de la page

Habitat

La Chouette tachetée de la sous-espèce caurina occupe des forêts de conifères d’âges variés, caractérisées par ses multiples étages comprenant de nombreux arbres de grande taille à la tête brisée, aux branches déformées et portant de grandes cavités, ainsi que d’abondants chicots de grande taille et d’importantes accumulations de billots et de débris de bois au sol. L’espèce niche généralement dans des vieux arbres de diverses essences et ne construit pas ses propres nids; elle utilise plutôt des sites de nidification naturels, tels que les troncs brisés de grand diamètre, les cavités dans les gros arbres ou d’anciens nids de branches façonnés par d’autres espèces d’oiseaux. Une plus grande variété d’habitat est requise pour la recherche de nourriture que pour la nidification ou le repos. La Chouette tachetée de la sous-espèce caurina semble choisir des endroits abrités pour se percher afin d’échapper au mauvais temps, à la chaleur de l’été ou aux prédateurs. Sa tolérance aux écarts de température est faible. L’habitat est en déclin depuis la colonisation européenne, et ce déclin devrait se poursuivre d’ici 2030. La plupart des sites occupés par l’espèce à l’heure actuelle se trouvent à l’intérieur d’aires protégées ou sont protégés par des décrets spéciaux du gouvernement fédéral, mais des coupes de bois autorisées se poursuivent dans certains de ces sites actifs.

Haut de la page

Biologie

En général, les Chouettes tachetées de la sous-espèce caurina commencent à se reproduire à l’âge de deux ou trois ans. À la fin de l’hiver et au début du printemps, les chouettes commencent à se percher en couple près du nid, l’accouplement survenant généralement deux à trois semaines avant la nidification. La Chouette tachetée de la sous-espèce caurina demeure généralement avec le même partenaire toute sa vie, et ne migre pas. Elle utilise le même nid d’une année à l’autre, bien qu’elle ne se reproduise pas chaque année. Les femelles pondent un ou deux œufs qu’elles incubent seules, puis elles couvent les oisillons pendant que les mâles fournissent la nourriture pour toute la famille. En Colombie-Britannique, les jeunes prennent leur envol entre le 9 et le 26 juin. Ils demeurent à proximité du nid pendant le mois d’août et jusqu’à la fin du mois de septembre avant de se disperser. Le taux de mortalité des jeunes durant la dispersion est très élevé. La Chouette tachetée est bien adaptée à la prédation nocturne grâce à sa vision aiguë, son ouïe fine et ses plumes modifiées pour voler sans faire de bruit. En Colombie-Britannique, le grand polatouche, ou écureuil volant, le rat à queue touffue et la souris sylvestre sont ses proies de prédilection. La Chouette tachetée de la sous-espèce caurina vit longtemps; certains individus sauvages ont plus de 17 ans.

Haut de la page

Menaces

Les Chouettes tachetées de la sous-espèce caurina en Colombie-Britannique sont très vulnérables en raison de leurs maigres effectifs et de leur faible densité. Le recrutement de jeunes dans la population canadienne semble avoir cessé, aucun d’entre eux n’atteignant l’âge adulte. Si aucun recrutement naturel n’a lieu, la population sera, selon toute probabilité, condamnée à la disparition du pays d’ici 2012. La détérioration continue de l’habitat par l’exploitation forestière et le développement humain figure parmi les principales menaces qui pèsent sur la sous-espèce au Canada. L’activité forestière affecte les chouettes en modifiant la structure et la composition des forêts, en isolant les couples reproducteurs, et en fragmentant et en créant des îlots forestiers si restreints qu’ils ne conviennent plus aux chouettes. La disponibilité de nourriture pour ces oiseaux étant dépendante du type de forêt, de sa structure, et de sa composition, les pratiques de la gestion forestière ont un effet important sur les populations de proies et conséquemment sur la densité des chouettes. Les pertes d’habitat dues à l’exploitation forestière pourraient être moins irréversibles que les pertes attribuables au développement urbain et rural, dans la mesure où les zones exploitées sont aménagées en fonction des besoins en habitat de la Chouette tachetée. De plus, l’habitat perdu suite au développement urbain et agricole est sans aucun doute perdu à jamais pour l’espèce. La compétition avec la Chouette rayée, une proche parente relativement commune dans l’ensemble de l’habitat de la Chouette tachetée de la sous-espèce caurina en Colombie-Britannique, constitue une menace en raison de la compétition accrue pour l’espace et les proies, ainsi que de la prédation et de l’hybridation accrues. Contrairement à la Chouette tachetée de la sous-espèce caurina, la Chouette rayée est capable de vivre dans une variété de types de forêt, et peut s’adapter à des sources alimentaires plus variées; par conséquent, elle bénéficie probablement d’un avantage concurrentiel sur la Chouette tachetée de la sous-espèce caurina dans les peuplements vieux et fragmentés. En raison de la très petite taille de la population canadienne, toute situation où des Chouettes rayées délogeraient des Chouettes tachetées de la sous-espèce caurina aurait des conséquences désastreuses. Enfin, l’augmentation de la prédation par les rapaces qui préfèrent les forêts plus fragmentées constitue une autre menace importante. La prédation par le Grand-duc d’Amérique compte pour une grande partie de la mortalité des jeunes.

Haut de la page

Protection

Protection fédérale

L'espèces Chouette tachetée de la sous-espèce caurina est protégée en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP) du gouvernement fédéral. De plus amples renseignements sur la LEP, y compris sur la façon dont elle protège les espèces individuelles, sont disponibles dans le document Loi sur les espèces en péril : un guide.

En Colombie-Britannique, la Chouette tachetée de la sous-espèce caurina est protégée en vertu de la Wildlife Act de la province. Cette loi interdit de nuire aux oiseaux, à leurs nids et à leurs œufs. L’habitat peut également être protégé en vertu des dispositions de la stratégie de gestion des espèces sauvages désignées (Identified Wildlife Management Strategy) en application de la Forest and Range Practices Act, et des zones de gestion de forêts anciennes. La plupart des sites actifs sont protégés à l’intérieur de parcs provinciaux ou d’autres aires protégées.

Protection provinciale et territoriale

Pour savoir si cette espèce est protégée par des lois provinciales ou territoriales, consultez les sites web des provinces et territoires.

Haut de la page

Autre protection ou statut

La Chouette tachetée est aussi inscrite à l’annexe II de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) qui régit le commerce international des espèces qui sont, ou pourraient être, menacées par l’exploitation commerciale.

Haut de la page

Initiatives de rétablissement

État d'avancement de la planification du rétablissement

Programmes de rétablissement :

Nom : Programme de rétablissement de la Chouette tachetée du Nord (Strix occidentalis caurina) en Colombie-Britannique
État d'avancement : Versions finales affichées dans le Registre des espèces en péril

Haut de la page

Progrès et activités de rétablissement

Résumé des progrès réalisés jusqu’à présent La Chouette tachetée de la sous espèce caurina a été désignée en voie de disparition par le COSEPAC en 1986 et a été inscrite en 1989 à la liste rouge par le centre de données sur la conservation de la Colombie Britannique. Cette province a adopté en 1997 un plan de gestion de la Chouette tachetée qui réserve 363 000 hectares pour la gestion de cette espèce. Le plan de gestion de la Chouette tachetée porte sur deux des trois districts forestiers se trouvant dans l’aire de répartition de la Chouette tachetée en Colombie Britannique (Squamish et Chilliwack). En réponse aux estimations de la population de 2002, deux grandes sociétés forestières (Interfor et Canfor) ont volontairement reporté la coupe du bois dans l’habitat de la Chouette tachetée se trouvant dans ces districts jusqu’à ce que de nouvelles lignes directrices sur la gestion aient été élaborées. Dans le troisième district (Merritt), la principale société forestière travaillant dans l’habitat de la Chouette tachetée (Ainsworth) a accepté de se conformer aux normes du plan de gestion de la Chouette tachetée en ce qui concerne la protection de l’habitat de cet oiseau. Une équipe de rétablissement de la Chouette tachetée a été créée en 2002. Elle a rédigé un programme de rétablissement provisoire et travaille, à l’heure actuelle, sur l’élaboration des plans d’action de rétablissement connexes. Une partie importante de ses activités a trait à un modèle démographique ou de l’habitat qui aidera à comprendre la relation entre les dimensions biologiques et celles de l’habitat qui sont relatives au rétablissement. Une fois le programme de rétablissement et les plans d’action terminés, le gouvernement de la Colombie Britannique pourra réévaluer le plan de gestion de la Chouette tachetée dans le contexte de nouvelles données scientifiques et analyses, et conformément aux mesures législatives actuelles en matière de gestion des espèces sauvages et de gestion forestière. Dans le cadre de ce processus, le gouvernement provincial effectue une analyse parallèle des coûts et des avantages socioéconomiques associés au rétablissement de la Chouette tachetée en Colombie Britannique. Résumé des activités de recherche et de surveillance Entre 1990 et 2002, la Chouette tachetée a fait l’objet d’un suivi chaque année en Colombie Britannique, ce qui a permis d’estimer la population et de mieux comprendre les besoins de ce strigidé en matière d’habitat. En 1991, la population provinciale était estimée à moins d’une centaine de couples. En 2001, l’estimation se chiffrait à moins de 50 couples reproducteurs, et le nombre de Chouettes tachetées diminuait à un rythme plus rapide que ce que le plan de gestion avait prévu (baisse annuelle moyenne de 7 p. 100). En 2002, cette estimation a été révisée à 33 couples, et le taux de déclin annuel a été établi à 10 p. 100. D’autres analyses des données de relevés ont montré que la limite supérieure en altitude de l’habitat convenable de peuplements vieux dont se sert la Chouette tachetée en Colombie Britannique pour se reproduire est inférieure à ce qu’on croyait auparavant. Les relevés récents ont surtout cherché à confirmer la présence de Chouettes dans des sites déjà utilisés et à découvrir de nouveaux sites dans des régions dont l’habitat lui convient particulièrement bien. L’équipe de rétablissement de la Chouette tachetée travaille à l’heure actuelle sur un modèle démographique ou de l’habitat qui aide à circonscrire et à cartographier l’habitat qui convient à l’espèce. En janvier 2004, un atelier d’une durée de deux jours sur la modélisation relative à la Chouette tachetée a offert aux scientifiques, aux intervenants et aux décideurs une occasion de collaborer. Les comptes-rendus de cet atelier sont disponibles en ligne (www.forrex.org/publications/forrexseries/fs14.pdf, en anglais seulement). De plus, une réunion de suivi a eu lieu en mars 2005. Résumé des activités de rétablissement Le plan de gestion de la Chouette tachetée de 1997 visait à atténuer les incidences de l’exploitation forestière en délimitant des zones de gestion d’une superficie de 3 200 ha autour de territoires connus et éventuels de la Chouette tachetée. Il s’agissait de maintenir un habitat convenable dans environ 67 p. 100 de chacun de ces territoires. Le but de 67 p. 100 allait être atteint par divers moyens, y compris la conservation de certains peuplements vieux, l’abattage des arbres dans les forêts jeunes et l’amélioration de l’habitat éventuel de la Chouette tachetée au moyen de pratiques sylvicoles, comme l’éclaircissage. En conséquence de ce plan, l’abattage des arbres dans les territoires circonscrits a été réduit à des niveaux presque négligeables. Cependant, la réduction de l’abattage dans ces territoires a entraîné une augmentation de la coupe dans les zones avoisinantes. La fragmentation de l’habitat, qui accroît le risque que les Chouettes tachetées soient victimes de prédateurs lorsqu’elles se déplacent entre des parcelles d’habitat convenable, continue de représenter un grand défi pour le rétablissement. Une autre menace importante, que nous commençons tout juste à mieux comprendre, est la compétition accrue que lui livre la Chouette rayée, une espèce plus grosse et plus agressive, dont l’aire de répartition s’étend et empiète sur celle de la Chouette tachetée. Le taux de mortalité des Chouettes tachetées en Colombie Britannique est extrêmement élevé pendant leur premier hiver. Des chercheurs ont suivi les déplacements des jeunes Chouettes par radiotélémétrie afin de déterminer à quel moment elles sont actives et quels sont leurs taux de survie et de recrutement ainsi que les causes de leur mortalité. Par ailleurs, une partie de ce travail consiste à nourrir les oiseaux rencontrés de souris, ce qui a permis de prendre en considération le fait que donner de la nourriture supplémentaire aux juvéniles pourrait constituer une activité de rétablissement. Deux des trois jeunes munis d’un radio émetteur en 2003 ont survécu à l’hiver. Des trois jeunes munis d’un radio émetteur en 2004, le premier vit encore, le deuxième a été tué par un Grand duc d’Amérique et le troisième est mort de faim.

Documents

REMARQUE : Ce ne sont pas tous les rapports du COSEPAC qui sont actuellement disponibles dans le Registre public des espèces en péril. La plupart des rapports qui ne sont pas encore disponibles sont des rapports de situation pour des espèces évaluées par le COSEPAC avant mai 2002. Parmi les autres rapports du COSEPAC qui ne peuvent être consultés pour le moment, il y a ceux sur les espèces qui sont évaluées comme espèces disparues, espèces non en péril ou pour lesquelles des données sont insuffisantes. Dans l’intervalle, ils sont disponibles sur demande auprès du Secrétariat du COSEPAC.

7 enregistrement(s) trouvé(s).

Rapports de situation du COSEPAC

  • Évaluation & Rapport de situation du COSEPAC sur la Chouette tachetée de la sous-espèce caurina (Strix occidentalis caurina) au Canada – Mise à jour (2008)

    La Chouette tachetée du Nord (Strix occidentalis caurina) est la sous-espèce de Chouettes tachetées vivant au Canada. Il s’agit d’un strigidé de taille intermédiaire mesurant 45 cm de longueur et ayant une envergure de 90 cm en moyenne. Le plumage et les yeux sont foncés, alors que les disques faciaux sont plus pâles. L’oiseau ne porte pas d’aigrettes. La Chouette tachetée du Nord est génétiquement distincte des autres sous-espèces et de son congénère sympatrique, la Chouette rayée, bien qu’il existe quelques cas d’hybridation.
  • Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la Chouette tachetée du Nord (Strix occidentalis caurina) au Canada - Mise à jour (1999)

    La Chouette tachetée du Nord se reproduit dans les montagnes du littoral ainsi que sur les versants est et ouest de la chaîne des Cascades, à partir du nord de la Californie, en traversant les États de l'Oregon et de Washington, jusque dans le sud-ouest de la Colombie-Britannique (C.-B.). Au Canada, son territoire se limite à la C.-B. où on la retrouve jusqu'au lac Anderson au nord, Mowhawkum Creek à l'est et la rivière Capilano à l'ouest. L'habitat de la Chouette tachetée du Nord s'étend du niveau de la mer jusqu'à une altitude d'environ 1 370 mètres dans le nord de son aire de répartition.

Sommaire de l'évaluation du COSEPAC

Énoncés de réaction

  • Énoncé de réaction - Chouette tachetée de la sous-espèce caurina (2008)

    Cette chouette dépend de forêts anciennes pour survivre, et sa population a connu un déclin catastrophique au cours des 50 dernières années par suite de la perte et de la fragmentation de l’habitat. La population étant gravement réduite, une autre menace est posée par la récente arrivée de la Chouette rayée, un oiseau étroitement apparenté qui se reproduit en Colombie-Britannique et qui fait concurrence à la présente espèce et s’hybride avec elle. La population, dont l’effectif historique était d’environ 500 chouettes adultes au Canada, a diminué pour ne compter que 19 individus, dont seuls 10 forment des couples reproducteurs. Tous les adultes sont vieux, et leur âge maximal pour se reproduire est presque atteint. De plus, il n’y a aucun recrutement de jeunes dans la population. Si les tendances actuelles ne sont pas renversées, l’espèce disparaitra du pays probablement au cours des 10 prochaines années.

Programmes de rétablissement

  • Programme de rétablissement de la Chouette tachetée du Nord (Strix occidentalis caurina) en Colombie-Britannique (2006)

    La Chouette tachetée du Nord (Strix occidentalis caurina) est l’une des espèces de chouette les plus étudiées au monde en raison de son association étroite avec les forêts anciennes et de l’utilisation de ces forêts par la société à des fins d'urbanisation et d'exploitation des ressources. Au Canada, la Chouette tachetée a été désignée en voie de disparition en 1986 (désignation renouvelée en 2000) par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC).

Rapports annuels du COSEPAC

  • Rapport annuel du COSEPAC - 2007 - 2008 (2008)

    Le rapport annuel de 2008 présenté au Ministre de l'Environnement et au Conseil canadien pour la conservation des espèces en péril (CCCEP) par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada.