Profil d'espèce

Scolopendre d'Amérique

Nom scientifique : Asplenium scolopendrium var. americanum
Autres noms/noms précédents : Scolopendre ,Asplenium scolopendrium ,Asplenium scolopendrium var. americanum
Taxonomie : Plantes vasculaires
Distribution : Ontario
Dernière évaluation du COSEPAC : novembre 2016
Dernière désignation du COSEPAC : Préoccupante
Statut de la LEP : Annexe 1, Préoccupante


Recherche avancée

Liens rapides : | Photo | Description | Répartition et population | Habitat | Biologie | Menaces | Protection | Programme national de rétablissement | Documents

Image de Scolopendre d'Amérique

Scolopendre d'Amérique Photo 1

Haut de la page

Description

La Scolopendre d'Amérique est une fougère vivace à feuilles persistantes qui pousse à partir d’un gros rhizome court (tige souterraine). Le rhizome a des écailles de couleur cannelle à sa surface et devient plus épais à sa base. Les frondes de la Scolopendre d'Amérique ont la forme de bandes de 12 à 42 centimètres de long et de 2 à 4,5 centimètres de large et sont auriculées (c.-à-d. qu’il y a un petit lobe saillant, ou appendice, à la base). Les parties basilaires de la fronde, qui ressemblent à des tiges, sont vertes, mesurent de 3 à 12 centimètres de long et ont des écailles de couleur cannelle. Sous les lames des frondes, il y a des sores linéaires, soit des grappes d’organes producteurs de spores.

Haut de la page

Répartition et population

La Scolopendre d'Amérique ne se trouve qu’en Amérique du Nord; elle pousse à la limite est de la péninsule supérieure du Michigan, dans le sud du Canada et dans le centre de l’état de New York. Il y a aussi des populations distinctes de l’espèce dans le nord de l’Alabama et dans le centre-sud du Tennessee. Au Canada, l’espèce se trouve dans le sud de l’Ontario seulement et semble étroitement liée à l’escarpement du Niagara. En Ontario, 100 scolopendres d’Amérique à l’état naturel ont été observées et 72 individus semblent encore exister. De ces 72 sites observés, 26 ont été confirmés en 1998-1999. La taille des populations varie d’une seule plante à entre 10 000 et 100 000 plantes. Il n’existe pas d’évaluation des tendances des populations, mais quelques populations semblent avoir décliné.

Haut de la page

Habitat

La Scolopendre d'Amérique est une plante calciphile stricte (elle nécessite un substrat basique, c.-à-d. non acide). Elle se trouve généralement dans des sites ayant un fond calcaire dolomitique ou tout près. Les plantes se trouvent généralement dans des fissures humides et sur des affleurements de roc couverts de mousse. En Ontario, de nombreuses populations se trouvent sur des pentes abruptes et moyennement humides qui font face au nord ou au nord-est, qui ont un sol basique sur un substrat rocheux de calcaire, et qui sont sous un couvert de feuillus. La plupart des sites en Ontario se trouvent le long ou près de l’escarpement du Niagara ou dans des zones rocheuses où les rivières ont érodé les dépôts glaciaires et exposé des substrats rocheux composés de calcaire et de dolomite.

Haut de la page

Biologie

La Scolopendre d'Amérique, comme toutes les fougères, subit l’alternance des générations. Les plantes d’une génération, appelées sporophytes, ont des spores asexuées. Ces spores se développent en plantes de la génération suivante, appelées gamétophytes, qui ont des organes sexuels. Les spores peuvent se disperser sur de grandes distances. Pour se développer, les jeunes plantes ont besoin de milieux riches en calcaire, frais et humides. Il semble qu’elles aient aussi besoin, pour leur survie, des bryophytes (mousses, hépatiques et cornifles nageantes). Ces derniers forment des sites propices à la fertilisation et à la germination des spores ainsi qu’à la croissance des gamétophytes.

Haut de la page

Menaces

Les principales menaces auxquelles font face la Scolopendre d'Amérique sont liées aux activités humaines. En Ontario, les menaces comprennent l’exploitation forestière, l’exploitation des carrières, le développement urbain, l’envahissement des plantes exotiques et le piétinement le long des sentiers.

Haut de la page

Protection

Protection fédérale

De plus amples renseignements sur la LEP, y compris sur la façon dont elle protège les espèces individuelles, sont disponibles dans le document Loi sur les espèces en péril : un guide.

Protection provinciale et territoriale

Pour savoir si cette espèce est protégée par des lois provinciales ou territoriales, consultez les sites web des provinces et territoires.

Haut de la page

Documents

REMARQUE : Ce ne sont pas tous les rapports du COSEPAC qui sont actuellement disponibles dans le Registre public des espèces en péril. La plupart des rapports qui ne sont pas encore disponibles sont des rapports de situation pour des espèces évaluées par le COSEPAC avant mai 2002. Parmi les autres rapports du COSEPAC qui ne peuvent être consultés pour le moment, il y a ceux sur les espèces qui sont évaluées comme espèces disparues, espèces non en péril ou pour lesquelles des données sont insuffisantes. Dans l’intervalle, ils sont disponibles sur demande auprès du Secrétariat du COSEPAC.

1 enregistrement(s) trouvé(s).

Plans de gestion

  • Plan de gestion de la scolopendre (Asplenium scolopendrium) au Canada (2013)

    La scolopendre est une fougère vivace ayant des frondes distinctes rubanées ou en forme de langue. Au Canada, cette espèce ne se trouve qu'en Ontario, où elle est généralement présente à mi-pente ou au sommet de l'escarpement du Niagara. Elle est inscrite à titre d'espèce préoccupante en vertu de l'annexe 1 de la Loi sur les espèces en péril (LEP). Le ministre de l'Environnement est le ministre compétent en vertu de la Loi sur les espèces en péril pour la gestion de la scolopendre et il a préparé le présent plan de gestion, conformément à l'article 65 de la LEP. Le plan a été préparé en collaboration avec le gouvernement de l'Ontario. Le nom de cette espèce a changé entre l’affichage de la version proposée et celui de la version finale de ce plan de gestion. L’espèce portait le nom de « scolopendre d’Amérique » dans la version proposée, mais elle est maintenant connue sous le nom de « scolopendre ».