Profil d'espèce

Saule des landes

Nom scientifique : Salix jejuna
Autres noms/noms précédents : Sule de lands
Taxonomie : Plantes vasculaires
Distribution : Terre-Neuve-et-Labrador
Dernière évaluation du COSEPAC : mai 2001
Dernière désignation du COSEPAC : En voie de disparition
Statut de la LEP : Annexe 1, En voie de disparition


Recherche avancée

Liens rapides : | Photo | Description | Répartition et population | Habitat | Biologie | Menaces | Protection | Initiatives de rétablissement | Équipe de rétablissement | Programme national de rétablissement | Documents

Image de Saule des landes

Saule des landes Photo 1

Haut de la page

Description

Le saule des landes est un arbuste nain ligneux qui forme de petits tapis ou a des branches sarmenteuses de 10 à 40 cm de long. Cette espèce atteint en général de 1 à 4 cm de haut. Ses tiges de couleur rouge brun et ses rameaux (petites ramifications de la tige principale) de couleur jaune brun ou rouge brun poussent au ras du sol. Ses feuilles sont de forme elliptique ou circulaire, leur surface supérieure est cireuse et leur marge enroulée vers l’intérieur. Le saule des landes produit des structures appelées chatons, composées de grappes denses de fleurs passant inaperçues qui croissent juste sous les nouvelles pousses de l’année précédente, à l’extrémité des rameaux. Les fleurs mâles et femelles poussent sur des chatons distincts, sur des plantes séparées.

Haut de la page

Répartition et population

Les saules des landes ne se trouvent qu’au Canada. Son aire de répartition est limitée au détroit de Belle-Isle, sur la péninsule Great Northern de Terre-Neuve. Il pousse dans une étroite bande côtière, à l’extrémité nord-ouest de la péninsule, où il y a des populations à quatre emplacements : Cape Norman, Lower Cove, Big Brook et Four Mile Cove. Il existe très peu d’information sur le nombre d’individus et les tendances des populations, mais cette espèce est présente dans des régions qu’elle occupait historiquement. La plus grande population est celle de Cape Norman où 33 plantes au total réparties entre de nombreux sites ont été observées. La présence d’une ou de plusieurs plantes a été enregistrée aux trois autres endroits.

Haut de la page

Habitat

Le saule des landes ne pousse que dans l’étroite bande côtière de landes de calcaire de l’écorégion du détroit de Belle-Isle. Il préfère les zones exposées de calcaire rocheuses et graveleuses, ayant peu de végétation et une mince couche de sol pauvre en nutriments. Il peut croître dans les dépressions humides, entre de gros blocs de calcaire où le gravier et le limon s’accumulent, et où les inondations saisonnières surviennent. Il peut aussi pousser dans des endroits secs et exposés. Cette région est caractérisée par des étés frais et des hivers froids.

Haut de la page

Biologie

Le saule des landes est adapté à la vie d’un milieu rigoureux. Il ne croît que dans un sol riche en calcium. Les fleurs mâles et femelles, qui poussent sur des plantes séparées, fleurissent à la fin juin et au début juillet et sont pollinisées par les insectes ou le vent. Le vent assure la dissémination des graines. Un très fort pourcentage des graines germent si les conditions sont bonnes. Cette espèce peut également se reproduire par voie asexuée si les rameaux s’enracinent et forment des tapis. Les individus peuvent vivre jusqu’à 100 ans.

Haut de la page

Menaces

Les vents cinglants et le peu de nutriments limitent la zone d’occurrence du saule des landes. De plus, son habitat est érodé par le vent et l’eau, et les plantes se trouvant près de l’océan peuvent être endommagées par l’action des vagues de tempête, les inondations et les embruns salés. Le saule des landes est menacé par la perte de son habitat et les dommages que lui inflige l’être humain. L’extraction du calcaire des carrières, l’entretien des routes, l’utilisation des véhicules tout-terrains et le déversement de déchets dégradent l’habitat de la plante. Les filets de pêche mis à sécher sur la végétation qui s’y emmêle peuvent aussi causer des dommages.

Haut de la page

Protection

Protection fédérale

L'espèces Saule des landes est protégée en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP) du gouvernement fédéral. De plus amples renseignements sur la LEP, y compris sur la façon dont elle protège les espèces individuelles, sont disponibles dans le document Loi sur les espèces en péril : un guide.

Le Saule des landes est protégé par la Endangered Species Act de Terre-Neuve-et-Labrador. Cette loi interdit de nuire aux individus de cette espèce, de les tuer, de les posséder ou d’en faire le commerce. Cette espèce est présente dans la réserve écologique provinciale de la pointe Watt.

Protection provinciale et territoriale

Pour savoir si cette espèce est protégée par des lois provinciales ou territoriales, consultez les sites web des provinces et territoires.

Haut de la page

Initiatives de rétablissement

État d'avancement de la planification du rétablissement

Programmes de rétablissement :

Nom : Programme de rétablissement du saule des landes (Salix jejuna Fernald) au Canada
État d'avancement : Versions finales affichées dans le Registre des espèces en péril

Haut de la page

Équipe de rétablissement

Équipe de rétablissement de la flore rare de terrains dénudés calcareux à T.-N.

  • Susan Squires - Président/Contact - Gouv de Terre-Neuve-et-Labrador
    Tél. : 709-637-2963  Téléc. : 709-637-2080  Envoyer un courriel

Haut de la page

Documents

REMARQUE : Ce ne sont pas tous les rapports du COSEPAC qui sont actuellement disponibles dans le Registre public des espèces en péril. La plupart des rapports qui ne sont pas encore disponibles sont des rapports de situation pour des espèces évaluées par le COSEPAC avant mai 2002. Parmi les autres rapports du COSEPAC qui ne peuvent être consultés pour le moment, il y a ceux sur les espèces qui sont évaluées comme espèces disparues, espèces non en péril ou pour lesquelles des données sont insuffisantes. Dans l’intervalle, ils sont disponibles sur demande auprès du Secrétariat du COSEPAC.

4 enregistrement(s) trouvé(s).

Programmes de rétablissement

  • Programme de rétablissement du saule des landes (Salix jejuna Fernald) au Canada (2006)

    Le saule des landes (Salix jejuna Fernald) est endémique des landes de calcaire du détroit de Belle Isle, dans le nord ouest de la péninsule du Nord, à Terre Neuve. Il est menacé par la dégradation et la perte de son habitat, résultat des activités d’utilisation des terres. Le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) a déterminé en 2001 qu’il s’agit d’une espèce en voie de disparition. Par la suite, l’espèce a obtenu la protection de l’Endangered Species Act du gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador et de la Loi sur les espèces en péril du gouvernement fédéral, respectivement en 2002 et en 2003. Le rétablissement de cette espèce a pour but d’assurer la persistance à long terme de la population naturelle dans toute son aire de répartition. Ce sont surtout l’élimination ou l’atténuation des menaces anthropiques qui permettront d’atteindre ce but.

Plans d'actions

  • Plan d’action pour le saule des landes (Salix jejuna) au Canada (2016)

    Le ministre de l’Environnement est le ministre compétent pour le rétablissement du saule des landes et il a préparé le présent plan d’action pour la mise en œuvre du programme de rétablissement, conformément à l’article 49 de la LEP. Pêches et Océans Canada et la province de Terre-Neuve-et-Labrador ont collaboré à la préparation du plan d’action.
  • Sommaire du plan d’action pour le saule des landes (Salix jejuna) au Canada (2009)

    Le Plan d’action pour le saule des landes (Salix jejuna) au Canada devait être affiché dans le Registre public des espèces en péril au plus tard le 25 octobre 2007 pour une période de consultation publique de 60 jours. Des consultations additionnelles auprès d’intervenants clés et de propriétaires fonciers doivent être menées avant l’affichage du plan d’action dans le Registre public des espèces en péril. Environnement Canada dirige l’élaboration du Plan d’action pour le saule des landes (Salix jejuna) au Canada et poursuivra sa collaboration avec la province de Terre-Neuve-et-Labrador afin de s’assurer que le plan d’action soit terminé et affiché dans le Registre public des espèces en péril dans les plus brefs délais.

Description de la résidence

  • Justification de la résidence - Saule des landes (2007)

    Les plantes individuelles du saule des landes ne semblent pas utiliser un gîte semblable à celui d’un nid ou d’un terrier et ne réunissent donc pas les conditions requises pour être considérées comme ayant une résidence. Il n'y aurait donc aucune autre protection juridique que celle qui est déjà prévue par la protection de l'individu et de son habitat essentiel.