Profil d'espèce

Raie tachetée Population de l'ouest du plateau néo-écossais et du banc Georges

Nom scientifique : Leucoraja ocellata
Autres noms/noms précédents : Raie tachetée (Population de l'ouest du plateau néo-écossais et du banc Georges),Raie tachetée (Population du banc Georges, de l'ouest du plateau néo-écossais et de la baie de Fundy)
Taxonomie : Poissons
Distribution : Océan Atlantique
Dernière évaluation du COSEPAC : mai 2015
Dernière désignation du COSEPAC : Non en péril
Statut de la LEP : Aucune annexe, Aucun statut

Les individus de cette espèce pourraient être protégés en vertu de l'annexe 1 de la LEP sous un autre nom. Pour plus d'information voir l'annexe 1, l'index des espèces de A à Z, ou le cas échéant, le tableau des espèces apparentées ci-dessous.


Recherche avancée

Liens rapides : | Programme national de rétablissement | Documents

Image de Raie tachetée

Haut de la page

Documents

REMARQUE : Ce ne sont pas tous les rapports du COSEPAC qui sont actuellement disponibles dans le Registre public des espèces en péril. La plupart des rapports qui ne sont pas encore disponibles sont des rapports de situation pour des espèces évaluées par le COSEPAC avant mai 2002. Parmi les autres rapports du COSEPAC qui ne peuvent être consultés pour le moment, il y a ceux sur les espèces qui sont évaluées comme espèces disparues, espèces non en péril ou pour lesquelles des données sont insuffisantes. Dans l’intervalle, ils sont disponibles sur demande auprès du Secrétariat du COSEPAC.

10 enregistrement(s) trouvé(s).

Rapports de situation du COSEPAC

Sommaire de l'évaluation du COSEPAC

Énoncés de réaction

  • Énoncés de réaction - Raie tachetée (2005)

    Des caractéristiques du cycle biologique de l’espèce augmentent la vulnérabilité à l’exploitation, réduisent le taux de rétablissement et augmentent le risque de disparition de l’espèce. Ces caractéristiques comprennent l’âge tardif de maturité, la longue durée de génération, la faible fécondité et le lent taux de croissance de la population en découlant. La zone d’occupation de cette espèce est stable dans la baie de Fundy et sur le banc Georges. Les estimations de la situation de la population sur le banc Georges ne montrent aucune tendance perceptible au fil des années. L’abondance dans la baie de Fundy semble être demeurée stable au fil des années. Il existe une forte probabilité que la population reçoive des immigrants de l’espèce habitant la portion américaine du banc Georges. La population est l’objet de prises accessoires lors de pêches pour d’autres espèces de mollusques et crustacés et de poissons de fond. Il y a des pêches dirigées pour cette espèce dans les eaux américaines.

Décrets

Rapports annuels du COSEPAC

  • Rapport annuel du COSEPAC - 2005 (2005)

    Le rapport annuel de 2005 présenté au Conseil canadien pour la conservation des espèces en péril (CCCEP) par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada.
  • Rapport annuel du COSEPAC - 2014-2015 (2015)

    En vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP), la mission première du Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) est « d’évaluer la situation de toute espèce sauvage qu'il estime en péril ainsi que, dans le cadre de l'évaluation, de signaler les menaces réelles ou potentielles à son égard ». Au cours de la présente année de déclaration (d’octobre 2014 à septembre 2015), le COSEPAC a tenu deux réunions d’évaluation des espèces sauvages, la première, du 23 au 28 novembre 2014, et la deuxième, du 27 avril au 1er mai 2015. Pendant cette période, le COSEPAC a évalué la situation ou revu la classification de 56 espèces sauvages. Disparues : 0 Disparues du pays : 1 En voie de disparition : 21 Menacées : 11 Préoccupantes : 21 Données insuffisantes : 1 Non en péril : 1 Total : 56 Sur les 56 espèces sauvages examinées, le COSEPAC a révisé la classification de 40 espèces dont la situation avait déjà été évaluée. La révision de la classification de 24 de ces espèces a confirmé la même situation de risque que l’évaluation précédente.

Documents de consultation