Profil d'espèce

Plectrophane de McCown

Nom scientifique : Rhynchophanes mccownii
Autres noms/noms précédents : Bruant de McCown ,Rhynochophanes mccownii
Taxonomie : Oiseaux
Distribution : Alberta, Saskatchewan
Dernière évaluation du COSEPAC : avril 2016
Dernière désignation du COSEPAC : Menacée
Statut de la LEP : Annexe 1, Préoccupante


Recherche avancée

Liens rapides : | Description | Habitat | Biologie | Menaces | Protection | Programme national de rétablissement | Documents

Image de Plectrophane de McCown

Description

Le Plectrophane de McCown (Rhynchophanes mccownii) est un oiseau chanteur gris ou brun grisâtre qui ressemble à un moineau. La queue blanche est ornée d’un motif noir caractéristique en forme de « T » inversé. Chez le mâle, la tête est blanchâtre, et la calotte, la moustache et la tache pectorale sont noires. En tant qu’espèce endémique aux prairies du Nord, le Plectrophane de McCown est un indicateur utile de l’état de cet habitat. (Mise à jour 2017/12/20)

Haut de la page

Répartition et population

L’aire de reproduction s’étend depuis le sud de l’Alberta et l’est du Montana vers l’est jusque dans le sud de la Saskatchewan et jusqu’à l’extrémité ouest du Dakota du Nord et du Dakota du Sud. Elle est légèrement disjointe dans l’est du Wyoming et s’étend quelque peu jusqu’aux États voisins. Par le passé, l’aire de reproduction s’étendait vers l’est jusqu’au Minnesota et, vers le sud, jusqu’en Oklahoma. L’aire d’hivernage correspond au sud ouest des États Unis (principalement le Texas, le Nouveau Mexique et l’Arizona) et au nord du Mexique (principalement les États de Chihuahua et de Sonora). (Mise à jour 2017/12/20)

Haut de la page

Habitat

L’espèce niche dans la prairie sèche où les herbes clairsemées ont été coupées à ras et où l’on trouve des parcelles de sol nu ainsi que quelques arbustes ou quelques plantes herbacées non graminoïdes. L’habitat comprend la prairie à herbes courtes, les pâturages non indigènes, la prairie mixte broutée à ras et certains champs cultivés. Au cours du siècle dernier, la superficie de l’habitat de reproduction a diminué, et la perte et la dégradation de l’habitat se poursuivent, principalement parce que les prairies indigènes sont converties en terres agricoles. (Mise à jour 2017/12/20)

Haut de la page

Biologie

Le Plectrophane de McCown commence probablement à se reproduire au cours de sa première année. L’espèce est monogame et territoriale, et l’oiseau élève une couvée par année et, plus rarement, deux couvées par année. Le taux d’éclosion est élevé et le manque de nourriture est rare, mais les prédateurs pillent 30 à 75 % des nids. Les variables démographiques, en particulier le taux de retour et le taux de survie, sont par ailleurs peu connues. Les invertébrés, notamment les sauterelles, sont la principale nourriture des oisillons, alors que les adultes consomment surtout des graines. Les plectrophanes quittent le Canada en direction des lieux d’hivernage à compter du mois d’août et reviennent au Canada à compter du mois d’avril suivant. (Mise à jour 2017/12/20)

Haut de la page

Menaces

Selon les données du Relevé des oiseaux nicheurs (BBS), la population au Canada est estimée à 138 000 adultes, ce qui correspond à 23 % environ de la population mondiale de Plectrophanes de McCown. Selon les meilleures données sur les tendances, révélées par le BBS, la population aurait diminué de 98 % au Canada entre 1970 et 2012 et d’au moins 30 % durant la décennie de 2002 2012. (Mise à jour 2017/12/20)

Haut de la page

Protection

Protection fédérale

L'espèces Plectrophane de McCown est protégée en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP) du gouvernement fédéral. De plus amples renseignements sur la LEP, y compris sur la façon dont elle protège les espèces individuelles, sont disponibles dans le document Loi sur les espèces en péril : un guide.

Protection provinciale et territoriale

Pour savoir si cette espèce est protégée par des lois provinciales ou territoriales, consultez les sites web des provinces et territoires.

Haut de la page

Documents

REMARQUE : Ce ne sont pas tous les rapports du COSEPAC qui sont actuellement disponibles dans le Registre public des espèces en péril. La plupart des rapports qui ne sont pas encore disponibles sont des rapports de situation pour des espèces évaluées par le COSEPAC avant mai 2002. Parmi les autres rapports du COSEPAC qui ne peuvent être consultés pour le moment, il y a ceux sur les espèces qui sont évaluées comme espèces disparues, espèces non en péril ou pour lesquelles des données sont insuffisantes. Dans l’intervalle, ils sont disponibles sur demande auprès du Secrétariat du COSEPAC.

13 enregistrement(s) trouvé(s).

Rapports de situation du COSEPAC

  • Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le Plectrophane de McCown Rhynchophanes mccownii au Canada (2016)

    Le Plectrophane de McCown (Rhynchophanes mccownii) est un oiseau chanteur gris ou brun grisâtre qui ressemble à un moineau. La queue blanche est ornée d'un motif noir caractéristique en forme de « T » inversé. Chez le mâle, la tête est blanchâtre, et la calotte, la moustache et la tache pectorale sont noires. En tant qu'espèce endémique aux prairies du Nord, le Plectrophane de McCown est un indicateur utile de l'état de cet habitat.

Sommaire de l'évaluation du COSEPAC

Énoncés de réaction

  • Énoncé de réaction - Plectrophane de McCown (2017)

    Cet oiseau des prairies a connu un grave déclin de population depuis au moins la fin des années 1960, et il y a des indications que le déclin se poursuit et demeure important. L’espèce est principalement menacée par la perte et la dégradation continues des habitats de prairie dans ses lieux de reproduction et d’hivernage.
  • Énoncés de réaction - Bruant de McCown (2006)

    L’espèce a connu un grave déclin de population depuis la fin des années 1960. Une telle tendance semble toutefois s’être amoindrie au cours de la dernière décennie. Les menaces qui pèsent sur l’espèce sont la perte et la dégradation incessantes de son habitat. Elle pourrait également être menacée par l’exposition aux pesticides associée à l’augmentation de la reproduction dans les champs cultivés.

Plans d'actions

  • Plan d'action visant diverses espèces du parc national du Canada des Prairies (2016)

    Le Plan d’action visant diverses espèces du parc national du Canada des Prairies couvre les terres et les eaux se trouvant à l’intérieur des limites du parc national du Canada des Prairies. Le plan satisfait aux exigences relatives aux plans d’action fixées par la Loi sur les espèces en péril (LEP, art. 47) en ce qui a trait aux espèces pour lesquelles il faut établir un plan d’action et qui sont observées régulièrement à cet endroit. Les mesures décrites dans ce plan profiteront aussi à d’autres espèces régulièrement présentes dans le parc national des Prairies pour lesquelles il existe des préoccupations quant à leur conservation.

Plans de gestion

  • Plan de gestion pour le Plectrophane de McCown (Rhynchophanes mccownii) au Canada (2014)

    Le ministre de l’Environnement et le ministre responsable de l’Agence Parcs Canada sont les ministres compétents en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP) pour la gestion du Plectrophane de McCown et ont élaboré le présent plan de gestion conformément à l’article 65 de la LEP. Ce plan a été élaboré en collaboration avec les gouvernements de l’Alberta et de la Saskatchewan, conformément au paragraphe 66(1) de la LEP.

Décrets

  • Décret accusant réception des évaluations faites conformément au paragraphe 23(1) de la Loi (2007) (2007)

    Le Décret accuse réception par la gouverneure en conseil des évaluations de la situation de 40 espèces sauvages effectuées par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) en vertu de l'alinéa 15(1)a) et conformément au paragraphe 23(1) de la Loi sur les espèces en péril (LEP). La LEP vise à prévenir la disparition — de la planète ou du Canada seulement — des espèces sauvages, à permettre le rétablissement de celles qui, par suite de l'activité humaine, ont disparu du pays, sont en voie de disparition ou menacées, et à favoriser la gestion des espèces préoccupantes pour éviter qu'elles ne deviennent des espèces en voie de disparition ou menacées.
  • Décret modifiant l'annexe 1 de la Loi sur les espèces en péril (2007)

    Sur recommandation de la ministre de l'Environnement et en vertu de l'article 27 de la Loi sur les espèces en péril, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil prend le Décret modifiant les annexes 1 à 3 de la Loi sur les espèces en péril, ci-après.

Rapports annuels du COSEPAC

  • Rapport annuel du COSEPAC - 2006 (2006)

    Le rapport annuel de 2006 présenté au Ministre de l'Environnement et au Conseil canadien pour la conservation des espèces en péril (CCCEP) par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada.
  • Rapport annuel du COSEPAC - 2015-2016 (2016)

    Au cours de la dernière année, le COSEPAC a réexaminé la situation de 25 espèces sauvages; de ce nombre, la majorité (68 %) a été réévaluée au même niveau de risque, sinon à un risque plus faible. Sur un total de 45 espèces évaluées, on a attribué le statut d’espèce non en péril à sept d’entre elles (deux réévaluations et cinq nouvelles évaluations). À ce jour, et compte tenu de la présentation de ce rapport, les évaluations du COSEPAC comprennent maintenant 724 espèces sauvages dans diverses catégories de risque, ce qui comprend 320 espèces en voie de disparition, 172 espèces menacées, 209 espèces préoccupantes et 23 espèces disparues (c.-à-d. que l’on ne trouve plus à l’état sauvage au Canada). De plus, on a jugé disparues 15 espèces sauvages, les données de 54 espèces sauvages ont été jugées insuffisantes et on a évalué que 177 espèces ne sont pas à risque.

Documents de consultation

  • Consultation sur la modification de la liste des espèces de la Loi sur les espèces en péril : espèces terrestres - Janvier 2017 (2017)

    Le gouvernement du Canada est voué à prévenir la disparition des espèces sauvages en péril de nos territoires. Dans le cadre de sa stratégie visant à honorer cet engagement, le gouvernement du Canada a adopté la Loi sur les espèces en péril (LEP), le 5 juin 2003. L'annexe 1 de la Loi, qui présente la liste des espèces qui sont protégées en vertu de la LEP, est aussi appelée la « Liste des espèces en péril ». Les espèces disparues du pays, en voie de disparition ou menacées qui figurent à l'annexe 1 bénéficient de la protection conférée par les interdictions et d’exigences en matière de la planification du rétablissement prévues à la LEP. Les espèces préoccupantes bénéficient d’exigences en matière de planification de la gestion. L'annexe 1 contenait initialement 233 espèces sauvages en péril et maintenant, 521 espèces forment la liste. En 2016, sur recommandation du ministre de l'Environnement, le gouverneur en conseil a approuvé des propositions d'inscription pour 44 espèces sauvages. Il est proposé que 23 espèces soient ajoutées à l'annexe 1, 18 soient reclassifiées ou aient leur définition modifiée (deux espèces fauniques sont divisées en quatre), qu'une espèce soit retirée de l'annexe 1 et deux autres espèces ajoutées. Les propositions d'inscription ont été publiées dans la Partie I de la Gazette du Canada pour une période de consultation publique de 30 jours et les décisions finales d'inscription pour les 44 espèces sont attendues au début de 2017.Veuillez envoyer vos commentaires au plus tard : le 11 mai 2017 pour les espèces terrestres faisant l'objet de consultations régulières; et le 11 octobre 2017 pour les espèces terrestres faisant l'objet de consultations prolongées.Pour obtenir une description des processus de consultation auxquels ces espèces seront soumises, veuillez consulter le site Web suivant : Registre public des espèces en péril Résumés du COSEPAC sur les espèces terrestres admissibles pour ajout ou reclassification à l’annexe 1
  • Consultation sur la modification de la liste des espèces de la Loi sur les espèces en péril Espèces terrestres: Décembre 2006 (2006)

    Le gouvernement du Canada a promulgué la Loi sur les espèces en péril (LEP), le 5 juin 2003 dans le cadre de sa stratégie sur les espèces en péril. L'annexe 1 de cette loi, appelée ici « liste de la LEP », énumère les espèces qui sont protégées en vertu de la loi. Les Canadiens sont invités à exprimer leur opinion concernant l'inscription à la liste de la LEP de toutes les espèces incluses dans ce document ou de certaines d'entre elles. Veuillez envoyer vos commentaires au plus tard : le 16 mars 2007 pour les espèces faisant l'objet de consultations normales; le 14 mars 2008 pour les espèces faisant l'objet de consultations prolongées.

Plans d'affichage des documents de rétablissement

  • Plan d’affichage des documents de rétablissement sur trois ans d’Environnement et Changement climatique Canada (2016)

    Le plan d’affichage des propositions de programmes de rétablissement et de plans de gestion sur trois ans d’Environnement et Changement climatique Canada identifie les espèces pour lesquelles des documents de rétablissement seront publiés à chaque exercice à partir de 2014-2015. La publication de ce plan sur trois ans dans le registre public des espèces en péril a pour but d’assurer la transparence à l’égard des partenaires, des intervenants et du public à propos des intentions d’Environnement et Changement climatique Canada en matière d’élaboration et d’affichage des propositions de programmes de rétablissement et de plans de gestion. Cependant, le nombre de documents et les espèces qui sont publiés pour une année donnée peuvent varier légèrement selon les circonstances. Dernière mise à jour, le 17 mars 2017