Profil d'espèce

Saumon atlantique Population du lac Ontario

Nom scientifique : Salmo salar
Taxonomie : Poissons
Distribution : Ontario, Océan Atlantique
Dernière évaluation du COSEPAC : novembre 2010
Dernière désignation du COSEPAC : Disparue
Statut de la LEP : Aucune annexe, Aucun statut

Les individus de cette espèce pourraient être protégés en vertu de l'annexe 1 de la LEP sous un autre nom. Pour plus d'information voir l'annexe 1, l'index des espèces de A à Z, ou le cas échéant, le tableau des espèces apparentées ci-dessous.


Recherche avancée

Liens rapides : | Photo | Description | Documents

Image de Saumon atlantique

Saumon atlantique Photo 1

Haut de la page

Description

La dernière observation remonte à 1898. L’établissement de l’homme a été le principal facteur responsable de la disparition de la population de saumons atlantiques du lac Ontario. Des activités telles que le défrichage pour le bois de construction et l’agriculture ont dégradé et détruit l’habitat en provoquant une modification des niveaux d’eau et en ayant un impact défavorable sur la qualité de l’eau en raison d’une érosion et d’un envasement accrus. De plus, la construction de barrages pour actionner les moulins et faciliter la drave du bois de construction ont empêché le passage des poissons, et les poissons rassemblés à la base des barrages ont été surexploités par les pêcheurs. Une pêche commerciale de courte durée a également contribué à la perte de cette population de saumons atlantiques.

Haut de la page

Haut de la page

Documents

REMARQUE : Ce ne sont pas tous les rapports du COSEPAC qui sont actuellement disponibles dans le Registre public des espèces en péril. La plupart des rapports qui ne sont pas encore disponibles sont des rapports de situation pour des espèces évaluées par le COSEPAC avant mai 2002. Parmi les autres rapports du COSEPAC qui ne peuvent être consultés pour le moment, il y a ceux sur les espèces qui sont évaluées comme espèces disparues, espèces non en péril ou pour lesquelles des données sont insuffisantes. Dans l’intervalle, ils sont disponibles sur demande auprès du Secrétariat du COSEPAC.

8 enregistrement(s) trouvé(s).

Rapports de situation du COSEPAC

  • Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le saumon atlantique (Salmo salar) au Canada (2015)

    Le saumon atlantique (Salmo salar) est un membre de la famille des Salmonidés. Cette espèce possède un corps fusiforme et parvient à maturité à une taille variant de dix centimètres à plus d’un mètre. Son cycle vital est variable, et une même population peut comprendre plusieurs phénotypes migrateurs et reproducteurs, dont des formes résidentes d’eau douce et des formes migratrices océaniques. Tous les phénotypes se reproduisent cependant en eau douce. La forme océanique migratrice (anadrome) est le phénotype le mieux connu et, à l’exception de la population du lac Ontario, aujourd’hui disparue, la seule forme visée par le présent rapport. Les juvéniles passent entre une et huit années en eau douce avant de migrer vers l’Atlantique Nord pour une à quatre années et ensuite revenir se reproduire en eau douce. D’un point de vue démographique, les unités fonctionnelles sont généralement distinguées à l’échelle du bassin versant, mais des subdivisions de population peuvent exister à l’échelle d’un même bassin versant. L’aire de répartition canadienne de l’espèce a été subdivisée en seize unités désignables (UD) sur la base de données génétiques, des variations générales du cycle vital, de variables environnementales et de la séparation géographique entre ces unités.
  • Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le saumon de l’Atlantique Salmo salar (population du lac Ontario) au Canada (2006)

    Le saumon atlantique (Salmo salar) appartient à la famille des Salmonidés, laquelle regroupe les saumons de l'Atlantique et du Pacifique, les truites, les ombles, l'ombre et les corégones. Le saumon atlantique adulte qui a atteint la mer a un corps semblable à celui de la truite, un dos bleu vert et des flancs argentés. Les adultes dulcicoles qui peuplaient autrefois le lac Ontario étaient, semble-t-il, plus petits et plus foncés que les souches anadromes. Le présent rapport porte sur la population du lac Ontario (unité désignable du COSEPAC).

Sommaire de l'évaluation du COSEPAC

Énoncés de réaction

  • Énoncé de réaction - Saumon atlantique, Population du lac Ontario (2011)

    Espèce résidente ayant déjà été prolifique dans tout le bassin hydrographique du lac Ontario, d’ailleurs cette population n'a pas été observée depuis 1898. La population du lac Ontario est disparue à cause de la destruction de son habitat et de la surexploitation de l'espèce dans le cadre des pêches vivrières et commerciales. La réintroduction n’est pas possible étant donné que la lignée d’origine est disparue. Les récentes tentatives d’introduction d’autres lignées de l’espèce ont mené à une certaine reproduction naturelle, mais il n’y a aucune preuve de populations auto-suffisantes.
  • Énoncés de réaction - Saumon atlantique (2006)

    Le saumon atlantique sauvage a déjà été une espèce prolifique dans tout le bassin hydrographique du lac Ontario, mais il n’a pas été observé depuis 1898. Le saumon atlantique du lac Ontario est disparu à la suite de la destruction de l’habitat et de la surexploitation par la pêche vivrière et commerciale. Les tentatives de rétablissement de l’espèce par l’ensemencement ont échoué, et la souche originelle n’existe plus.

Rapports annuels du COSEPAC

  • Rapport annuel du COSEPAC - 2006 (2006)

    Le rapport annuel de 2006 présenté au Ministre de l'Environnement et au Conseil canadien pour la conservation des espèces en péril (CCCEP) par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada.
  • Rapport annuel du COSEPAC - 2010 - 2011 (2011)

    En vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP), la mission première du Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) est « d’évaluer la situation de toute espèce sauvage qu'il estime en péril ainsi que, dans le cadre de l'évaluation, de signaler les menaces réelles ou potentielles à son égard ». Au cours de la dernière année, le COSEPAC a organisé deux réunions d’évaluation des espèces sauvages pour évaluer le statut ou revoir la classification d'un total de 92 espèces sauvages.

Documents de consultation